Le dossier « Jean-Jacques Rousseau », un nouveau venu sur le site « Les dossiers de Bouvard et Pécuchet »

En ce mois de mai 2019, un nouvel opus rejoint le site des dossiers documentaires de Bouvard et Pécuchet : il s’agit du dossier des notes de lecture prises par Flaubert sur des œuvres de Rousseau, conservé depuis 1992 au musée Jean-Jacques Rousseau de Montmorency après avoir fait partie de l’une des deux ventes successorales de la nièce de l’écrivain, Caroline Franklin Grout (Paris, hôtel Drouot, 18-19 novembre 1931, n° 154 ; voir le catalogue).

Collection musée Jean-Jacques Rousseau,
Ville de Montmorency – photographe Laure Querouil
(page liminaire du dossier)

En 2012, ce dossier a fait l’objet d’une convention de partenariat scientifique entre la Ville de Montmorency et l’université de Rouen, le Centre Flaubert ayant pour mission de mettre en ligne les images du manuscrit accompagnées de leur transcription. Depuis 2014, les images et les transcriptions (dues à Émeline Goréguès) sont donc disponibles sur le site Flaubert.

Pour que les manuscrits soient aujourd’hui également consultables sur le site des dossiers de Bouvard et Pécuchet, une convention d’utilisation des visuels a été signée en 2018 entre la Ville de Montmorency et le CNRS.

Les transcriptions ont ensuite été revues, encodées en XML-TEI et enrichies selon les standards du site. Ce travail a été réalisé au sein de l’IHRIM (UMR 5317) par Élisabeth Baïsse-Macchi (🐓) pour la mise en forme diplomatique ; par Paul Gaillardon pour la fragmentation et l’encodage primaire ; par Pierre-Yves Jallud et Maud Ingarao pour l’intégration informatique et documentaire ; et par Stéphanie Dord-Crouslé, pour la création des métadonnées et la relecture scientifique de l’ensemble. L’encodage « de niveau 3 » a été réalisé par Nathalie Arlin grâce à une subvention du consortium CAHIER.

Dorénavant :

1- les transcriptions peuvent être consultées en version diplomatique ou normalisée, la « vue enrichie » exposant quant à elle le travail éditorial réalisé pour passer de l’une à l’autre version ;

2- chaque fragment textuel pris en note par Flaubert est relié à des métadonnées qui permettent de connaître sa référence bibliographique exacte et de savoir s’il apparaît ailleurs dans le corpus, en particulier sur une page destinée au premier et/ou au second volume de Bouvard et Pécuchet ;

3- à l’instar des autres pages du corpus, celles du dossier « Jean-Jacques Rousseau » peuvent être utilisées pour faire fonctionner l’agenceur, c’est-à-dire l’outil de production de « seconds volumes » possibles, puisqu’elles font partie des dossiers de notes constitués ou relus par Flaubert en vue de son dernier roman. Elles présentent en outre l’intérêt d’être les premières où peuvent être mis au jour des matériaux entièrement nouveaux. En effet, jusqu’à aujourd’hui, jamais un dossier conservé ailleurs qu’à la bibliothèque municipale de Rouen (cote g226) n’avait été mobilisé pour une reconstitution conjecturale du « second volume ». Seules quelques citations avaient été extraites de carnets de travail.

Avec l’édition du dossier de notes « Jean-Jacques Rousseau », le projet Bouvard franchit une étape décisive. En dépassant les strictes limites qu’il s’était d’abord fixées (l’édition d’un ensemble patrimonial cohérent conservé à la bibliothèque municipale de Rouen), il commence à réaliser pleinement le projet scientifique d’ampleur qui est le sien : donner à lire l’ensemble de la documentation réunie par Flaubert pour son entreprise encyclopédique « en farce » et permettre à l’agenceur d’y puiser des matériaux – pour certains inconnus – en vue de la création ou de l’enrichissement de « seconds volumes » possibles.

Consulter le dossier.

Mise à jour de l’inventaire des pièces du dossier de genèse de Bouvard et Pécuchet

L’inventaire des pièces du dossier de genèse de Bouvard et Pécuchet (dossier appelé aussi “BP-sphère”) vient d’être mis à jour sur le site Flaubert de l’université de Rouen.

Vous pouvez le consulter ici.

On y trouve des informations nouvelles concernant certains dossiers.

Bonne lecture !

Agencer des “seconds volumes” possibles pour Bouvard et Pécuchet de Flaubert : la nécessaire « extension du domaine de la lutte » numérique

Cycle de conférences du département Éducation et Humanités Numériques et de l’Atelier des Humanités Numériques

Mardi 30 avril 2019

ENS de Lyon, site Descartes – Bâtiment Buisson, Salle D8 006, 14h-16h

Agencer des « seconds volumes » possibles pour Bouvard et Pécuchet de Flaubert : la nécessaire « extension du domaine de la lutte » numérique

Stéphanie Dord-Crouslé, Chargée de recherche au CNRS

Fonctionnel depuis 2015, l’agenceur du site des dossiers documentaires de Bouvard et Pécuchet permet de créer des « seconds volumes » à la demande pour le roman posthume et inachevé de Flaubert. Jusqu’ici restreint aux seuls dossiers conservés à la bibliothèque municipale de Rouen, le site d’édition vient de connaître la première extension de son empan en intégrant un dossier de notes de lecture conservé au Musée Jean-Jacques Rousseau de Montmorency. En dépassant les strictes limites qu’il s’était d’abord fixées (l’édition d’un ensemble patrimonial cohérent), il commence seulement à réaliser pleinement le projet scientifique qui est le sien : donner à lire l’ensemble de la documentation réunie par Flaubert pour son entreprise encyclopédique et permettre à l’agenceur d’y puiser des matériaux nouveaux pour la création d’autres « seconds volumes » possibles.

Aide à la recherche

L’aide à la recherche dans les transcriptions du corpus a été revue et mieux signalée :

http://www.dossiers-flaubert.fr/recherche-tei.php

Pour la faire apparaître, il suffit de cliquer sur le point d’interrogation cerclé de bleu qui se trouve juste en-dessous du champ de recherche.

Il en va de même pour l’aide à la recherche dans les trois bibliothèques disponibles :

N’hésitez pas à vous en servir !

Le “bêtisier agricole” réduit à son style

Pour accompagner la communication que je vais présenter au 42e congrès de NCFS, je propose ici plusieurs versions concurrentes d’un “bêtisier agricole” qui a été réduit à la seule catégorie du “style agricole”.

1- Version issue de “La Copie”, éd. Maurice Bardèche, Paris, Club de l’honnête homme, 1972 (11 citations) :

Style_agricole_CHH_1972

2- Version donnée par Le Second volume de Bouvard et Pécuchet, le projet du Sottisier, reconstitution conjecturale de la « copie » des deux bonshommes d’après le dossier de Rouen, éd. Alberto Cento et Lea Caminiti Pennarola, Naples, Ligori, 1981 (14 citations) :

Style_agricole_Caminiti_1981

3- Version précédente modifiée (15 citations) :

Style_agricole_Caminiti_1981_modifié

4- Notre proposition, 2016 (23 citations) :

Style_agricole_proposition_2016

Bouvard et Pécuchet et l’agriculture – Appel à contributions

Bouvard et Pécuchet et l’agriculture

Appel à contributions

Date limite : 1er décembre 2016

Publication d’un ouvrage collectif sur le second chapitre du dernier roman de Flaubert, sous la direction de Stéphanie Dord-Crouslé et Éric Le Calvez.

Dans le troisième chapitre de Bouvard et Pécuchet, alors qu’ils sont en train d’étudier la chimie, à laquelle ils ne comprennent rien, comme Flaubert, les deux bonshommes lisent que « la terre comme élément n’existe pas », ce qui les ébahit « par-dessus tout », indique le narrateur de manière comique. Il y a de quoi être étonné en effet : ils ont passé plusieurs années, au cours du second chapitre, à la pratiquer, la terre, lors de leurs diverses expériences avec l’agriculture. Diverses, car l’agriculture est traitée avec le jardinage et comprend la météorologie et l’arboriculture, pour finir avec l’architecture des jardins puis l’économie domestique.

L’agriculture se situe à l’origine de la genèse du roman : elle est l’un des domaines qui a nécessité pour l’auteur d’intenses recherches, une énorme documentation, que ce soit sous forme de lectures (lors de la première grande phase de lectures préparatoires, 1872-1874), de renseignements fournis par des tiers et même lors d’une enquête de repérage en 1874 à la ferme modèle de Lisors.

Dans la prolongation du congrès sur La Terre qui se tient ce mois-ci à Providence (Rhode Island, USA), nous souhaitons proposer une synthèse sur cette étape essentielle dans le récit du dernier roman de Flaubert : elle est en effet l’embrayeur de la longue quête des savoirs que tenteront les deux bonshommes tout en préfigurant, par la récurrence interne du thème de l’échec, la structure cyclique de la totalité du roman. Toutes les approches critiques sont les bienvenues, en particulier scientifiques, narratologiques, génétiques ou écocritiques. Les intervenants au congrès de Providence sont encouragés à participer au volume.

Les propositions d’articles d’environ 300 mots, en français uniquement et accompagnés d’une courte bio-bibliographie sont à envoyer avant le 1er décembre à Stéphanie Dord-Crouslé (Stephanie.DordCrousle@ens-lyon.fr) et à Éric Le Calvez (lecalvez@gsu.edu). Les auteurs sélectionnés seront contactés dans le courant du mois, et les articles, d’une longueur approximative de 6000 mots, devront être impérativement remis avant le 1er août 2017 (tout texte soumis ultérieurement ne sera pas accepté).

Stéphanie Dord-Crouslé et Éric Le Calvez

 

Citer ce billet : “Bouvard et Pécuchet et l’agriculture – Appel à contributions”, par Stéphanie Dord-Crouslé. Publié sur Le projet BOUVARD & ses suites le 09/10/2016. Lien : https://flaubert.hypotheses.org/401.

Plans de classement du second volume créés grâce à l’agenceur

Nous proposons deux plans, deux arborescences qui peuvent servir à créer des “seconds volumes”.

En l’état, ces plans ne comportent aucune citation.

– “Leur copie” : scénario du chapitre XI (1877-1878 ?)

Ce scénario présente la version la plus complète du chapitre pénultième de Bouvard et Pécuchet. Il se trouve dans le volume des plans et scénarios du roman (BM Rouen, gg10, f°67).

Voir au format PDF.

– Inventaire des pages destinées au second volume, dressé par Caroline Commanville en juin 1880 (?)

Établi par la nièce de Flaubert, ce descriptif des pages destinées selon elle à figurer dans le “second volume” de Bouvard et Pécuchet pourrait avoir été rédigé en juin 1880 lorsque Caroline a mis de l’ordre dans les dossiers laissés par son oncle en vue d’une possible édition du roman complet. Cet inventaire se trouve dans les dossiers (g226-8, f°38-39).

Voir au format PDF.

 

Citer ce billet : “Plans de classement du second volume créés grâce à l’agenceur”, par Stéphanie Dord-Crouslé. Publié sur Le projet BOUVARD & ses suites le 06/08/2015. Lien : https://flaubert.hypotheses.org/361.

La fonction “panier” de l’agenceur : à partir de l’exemple de Delavigne

Nous nous servons de l’exemple développé ici pour expliquer :

  1. comment produire une liste classée et organisée d’occurrences provenant des dossiers documentaires de Bouvard et Pécuchet
  2. et comment utiliser la fonction « panier » disponible dans l’interface de l’« agenceur ».

Continuer la lecture de La fonction “panier” de l’agenceur : à partir de l’exemple de Delavigne

Exemple d’usage “académique” de l’agenceur : Delavigne dans les dossiers documentaires de Bouvard et Pécuchet

Le principe de fonctionnement de l’« agenceur » a été élaboré au moment où je réunissais la documentation nécessaire à une communication que je devais prononcer dans le cadre du colloque : « Casimir Delavigne en son temps », organisé à Rouen en octobre 2011 par Sylvain Ledda et Florence Naugrette.

Continuer la lecture de Exemple d’usage “académique” de l’agenceur : Delavigne dans les dossiers documentaires de Bouvard et Pécuchet

Exemple d’utilisation de l’agenceur – les “beautés du peuple”

Une fois connecté(e) à votre compte dans l’espace de travail du site, cliquez sur l’onglet « Plans », puis sur le bouton « Créer un nouveau plan ».

Donnez un titre à votre plan (par exemple : « Beautés du peuple ») et validez.

Continuer la lecture de Exemple d’utilisation de l’agenceur – les “beautés du peuple”

Exemple d’utilisation de l’agenceur – les “contradictions de la science”

Une fois connecté(e) à votre compte dans l’espace de travail du site, cliquez sur l’onglet « Plans », puis sur le bouton « Créer un nouveau plan ».

Donnez un titre à votre plan (par exemple : « Contradictions de la science ») et validez.

Continuer la lecture de Exemple d’utilisation de l’agenceur – les “contradictions de la science”

Et si vous profitiez de l’été pour explorer les dossiers documentaires de Bouvard et Pécuchet ?!…

L’outil informatique développé en vue de produire des « seconds volumes » possibles pour le roman Bouvard et Pécuchet est dorénavant opérationnel. Cet « agenceur » est accessible à partir de la page « Espace de travail » du site Les dossiers de Bouvard et Pécuchet.

Continuer la lecture de Et si vous profitiez de l’été pour explorer les dossiers documentaires de Bouvard et Pécuchet ?!…

Mise en ligne

Stéphanie Dord-Crouslé : « La correspondance entre Bouilhet et Flaubert, à partir de L’Éducation sentimentale – et au-delà… »

  1. communication prononcée lors du colloque « Writers as readers and critics of their peers : crossed correspondences / Les écrivains lecteurs et critiques de leurs pairs : correspondances croisées », organisé par Vanessa Guignery les 16 et 17 octobre 2014 à l’ENS de Lyon [texte de la communication consultable sur HAL] ;
  2. version révisée à paraître dans les actes du colloque : Crossed Correspondences: Writers as Readers and Critics of their Peers, edited by Vanessa Guignery, Cambridge Scholars Publishing.

Résumé : Flaubert et Bouilhet ont constitué une paire d’amis avant que d’être pairs en littérature : à la limite de la gémellité, ils ont toujours écrit dans une relation spéculaire, l’échange épistolaire leur permettant de poursuivre, lorsqu’ils se trouvaient empêchés, un dialogue esthétique et critique aussi nécessaire que vital pour la création de chacun d’entre eux. En centrant le propos sur la période de conception et d’écriture de L’Éducation sentimentale, on verra que la correspondance est le lieu où se poursuit le processus maïeutique qui fait de chacun le patient et respectueux accoucheur de la pensée de l’autre. Et, en dépit de la dimension paradoxale et peut-être aventureuse de cette proposition de lecture, on se demandera si la réalisation par Flaubert de son dernier projet (Bouvard et Pécuchet) ne pourrait pas être envisagée comme la poursuite d’une communication à distance entre les deux amis, comme la mise en œuvre d’une correspondance à destinataire définitivement absent et pourtant encore efficient.

Parution du n° 13 de la Revue Flaubert – « Les dossiers documentaires de Bouvard et Pécuchet » : l’édition numérique du creuset flaubertien. Actes du colloque de Lyon, 7-9 mars 2012

image_couverture_no_13

Sur le site du Centre Flaubert de l’Université de Rouen paraît aujourd’hui le n°13 de la Revue Flaubert (http://flaubert.univ-rouen.fr/revue/index.php), dirigé par Stéphanie Dord-Crouslé.

Intitulé « “Les dossiers documentaires de Bouvard et Pécuchet” : l’édition numérique du creuset flaubertien », il recueille les actes du colloque qui s’est tenu à l’ENS de Lyon les 7, 8 et 9 mars 2012.

 

En voici le sommaire :

Continuer la lecture de Parution du n° 13 de la Revue Flaubert – « Les dossiers documentaires de Bouvard et Pécuchet » : l’édition numérique du creuset flaubertien. Actes du colloque de Lyon, 7-9 mars 2012