Journées d’études : « Bouvard et Pécuchet » : genèse et interprétation (01/06/2012)

Journée organisée par Anne Herschberg Pierrot et Jacques Neefs, avec le soutien de l’ITEM (CNRS/ENS) et de l’équipe « Littérature et histoires » (Université Paris VIII)

01 juin 2012 (ENS, 45 rue d’Ulm, Paris 5e Salle Dussane)

Cette journée a pour objectif d’ouvrir une réflexion sur la dimension philosophique de l’œuvre de Flaubert, à la lumière de ses dossiers de genèse. Cette œuvre inachevée ne prend en effet sa signification que par l’ensemble que constituent le roman et le « second volume », laissé en chantier à la mort de Flaubert. De ce dispositif à double entrée et à double circulation, les notes de lecture sont l’élément stratégique, qui fonde la préparation du texte et la constitution du sottisier. Àpartir des dossiers préparatoires pour les chapitres des sciences, de la philosophie et de la religion, nous nous interrogerons sur les processus de l’écriture, l’ouverture et les enjeux de l’interprétation, et la portée philosophique de l’œuvre.

La journée comprendra quatre interventions de 30 mn suivies de discussion (Stéphanie Dord-Crouslé, Taro Nakajima, Norioki Sugaya,  Atsushi Yamazaki), puis une table ronde réunissant les intervenants, et les organisateurs avec Pierre-Marc de Biasi, Claude Mouchard, Michel Pierssens, sur les questions de la genèse et l’interprétation. Elle constituera l’étape de lancement d’une discussion qui se prolongera en 2013 lors d’un colloque international de trois jours.

La journée, et la table ronde en particulier, donneront l’opportunité aux participants de faire part de leur grande expérience dans la lecture des dossiers de Bouvard et Pécuchet, précisément en termes d’interprétation et de questionnement, concernant notamment les difficultés rencontrées,  la composition entre citations explicites et citations implicites, la mise en contiguïtés de références hétérogènes chronologiquement et épistémologiquement. Comment aborder le composite et ses effets d’interprétation ? Comment interpréter le jeu avec la temporalité de la fiction et des références, mais aussi avec la réception de l’œuvre: peut-on évaluer ce qui était encore immédiatement intelligible en 1880 ? Quel type de savoir « critique » cela constitue-t-il ?

Programme

9 h 30 :              Ouverture de la journée par Anne Herschberg Pierrot et Jacques Neefs

9 h 45-10 h 15 : Norioki Sugaya (Université Rikkyo, Japon)

« La densité des mots dans la fiction des savoirs »

10 h 15- 10 h 45 : Taro Nakajima (Université Waseda, Japon)

« L’apologétique et la vulgarisation populaire : les ‘‘pamphlets’’ de Mgr de Ségur dans le dossier ‘‘Religion’’ »

11 h-11 h 15 : Discussion

Pause

11 h 45-12 h 15 : Stéphanie Dord-Crouslé (CNRS-Lire)

« Un cas d’extension possible du ‘‘second volume’’ du côté des notes de lecture »

12 h 15- 12 h 30 : Discussion

Déjeuner

14 h 00-14 h 30 : Atsushi Yamazaki (Université Chukyo, Japon)

« Les ‘‘causes finales’’dans le dossier ‘‘Philosophie’’de Bouvard et Pécuchet »

14 h 30-14 h 45 :        Discussion

Pause

15 h-17 h : Table ronde avec les participants de la journée et Pierre-Marc de Biasi, Claude Mouchard, Michel Pierssens

 

Pour écouter les interventions, rendez-vous ici:

http://www.item.ens.fr/index.php?id=578254


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *